JEAN STAUNE

Philosophe des sciences et essayiste, Jean Staune est diplômé en paléontologie, mathématiques, gestion, sciences politiques et économiques. Ancien collaborateur scientifique de l’École Polytechnique de Lausanne, aujourd'hui chargé de cours à HEC. Consultant en management auprès des entreprises. Il est également secrétaire général de l'Université Interdisciplinaire de Paris.

Jean Staune a écrit des ouvrages fondamentaux sur les implications philosophiques de la science et sur le dialogue entre modernité et tradition. Son best-seller Notre existence a-t-elle un sens ? a été salué par de nombreuses personnalités scientifiques.

Il aborde l'analyse des mutations de la société sous les angles sociologique, philosophique et scientifique. Il postule que les récentes découvertes scientifiques ont par elles-mêmes des implications philosophiques et métaphysiques, indépendamment de tout présupposé théologique ou religieux. Elles donnent une crédibilité nouvelle aux conceptions non matérialistes du monde et de l'homme, et convergent avec certaines intuitions des grandes traditions monothéistes ou non. Son dernier ouvrage Les Clés du Futur (préfacé par Jacques Attali) rassemble toute l'expertise qu'il a rassemblée dans ces domaines.

Jean Staune a contribué au développement de programmes de recherche dans plus de d'une vingtaine d'université.  Il a participé à de nombreux débats, avec des personnalités françaises et internationales dont Luc Ferry, André Comte-Sponville, Trinh Xuan Thuan... ce qui a été à l'origine de dossiers au sein des plus grands magazines et quotidiens français parmi lesquels Le Monde des Religions, Le Point, Le Figaro Magazine, etc.

Il a organisé depuis 1995 plus d'une vingtaine de grands colloques internationaux dans plus d'une dizaine de pays sur les thèmes liés à la science, la philosophie et la religion (dont certains en partenariat avec l'UNESCO). Ces manifestations ont rassemblé plus de 10.000 spectateurs et 300 intervenants parmi lesquels 20 Prix Nobel.

Jean Staune plaide pour un dialogue entre sciences et religions tout en dénonçant les dérives obscurantistes que l'on peut constater dans ce domaine : "Nous vivons une révolution conceptuelle qui rend plus facile à penser une vision religieuse du monde et plus difficile une vision matérialiste de celui-ci..."

Ses fonctions de chargé de cours à HEC et de collaborateur scientifique à l'Ecole Polytechnique de Lausanne lui ont permis de diffuser les implications des découvertes scientifiques récentes dans des milieux où elles étaient habituellement peu présente, tel que dans le monde de l'entreprise. 

Il a par ailleurs mis en place un programme éducatif de lutte contre le créationnisme, aussi bien dans les milieux chrétiens que dans plusieurs pays musulmans.

Il a eu le privilège de débattre avec plusieurs centaines de personnalités scientifiques dont certaines ont marqué l'histoire de leur discipline (Ilya Prigogine, Prix Nobel de chimie, Freeman Dyson, physicien, etc.). Ce sont ces rencontres exceptionnelles, à travers les plus grandes universités de la planète, qui lui ont permis de nourrir son œuvre.