Colloque "La conscience au cœur du réel"

Date : Dimanche 3 février 2019 (14h-18h)


Programme :


14h – 15h : Patricia Martin (psychothérapeute)

La conscience dans tous ses états


15h15 – 16h15 : Emmanuel Ransford (Ingénieur & physicien quantique)

Un regard quantique inédit sur la conscience


16h45 – 17h45 : Olivier Chambon ( Médecin-Psychiatre)

Pour un monde plus conscient

Lieu :

Espace de l'Ouest Lyonnais
6 Rue Nicolas Sicard
69005 Lyon
FRANCE




Présentation générale du colloque
 
Ce nouveau colloque consacré à la conscience réunit trois spécialistes qui aborderont cette réalité essentielle sous trois angles différents.
 
Tout d’abord, Patricia Martin nous fera découvrir qu’en modifiant nos états de conscience, nous pouvons développer notre intuition, mieux nous connaitre, et obtenir de précieuses informations pour mieux diriger notre vie. Pour Patricia c’est une évidence : notre conscience est bien plus vaste que ce que nous expérimentons d’ordinaire et notre cerveau ne produit pas la conscience.

Avec Emmanuel Ransford nous plongerons dans les secrets de la matière. C’est au cœur des particules élémentaires que nous trouverons les germes de l’Esprit. Ils sont là depuis toujours, mais ils sont généralement endormis chez la plupart d’entre nous. Ils sont même invisibles : c’est pourquoi on les oublie. Parfois cependant, ils se réveillent et deviennent actifs. Si on ignore ou nie leur existence, on ne peut plus, alors, comprendre le monde dans lequel on vit. Ces germes de l’esprit sont une clé indispensable pour mieux appréhender la conscience humaine et ses étonnantes capacités.
 
Enfin, Olivier Chambon, abordera la conscience sous l’aspect sociétal. Il fera d’abord le « portrait » peu flatteur du modèle politico-économique dominant actuel, le néolibéralisme, qui conçoit l’homme comme un être compétitif, agressif, égoïste, ne cherchant que son profit personnel à court terme. C’est l’homo economicus. Ce modèle montre ses limites. Mais Olivier nous proposera de dépasser ce modèle obsolète, car au fond de nous, nous sommes selon lui naturellement généreux, bons, bienveillants, empathiques, solidaires et motivés par l’entraide et la collaboration : c’est l’être fait de conscience, l’homo noeticus.
 
L’idée maitresse qui traverse ces trois approches est que la conception matérialiste de la conscience, qui n’est en définitive qu’un « dogme » imposé par une communauté scientifique focalisée sur la compréhension des lois qui régissent le monde matériel, laissera bientôt la place à une vision subtile et multidimensionnelle de la conscience dans laquelle l’être humain se réappropriera ses autres dimensions et renouera avec sa nature profonde.
 
Bientôt nous assisterons au renversement des pseudos-valeurs actuelles fondées sur le matérialisme, le consumérisme et la compétition. Les possibilités extraordinaires qu’offrent une conscience sans limites n’implique pas seulement une remise en cause des systèmes explicatifs et des théories scientifiques actuels, mais suppose une vision différente des rapports entre les êtres humains et une redéfinition des objectifs de vie de chacun d’entre nous.


POUR UN MONDE PLUS CONSCIENT
Olivier Chambon (Médecin-psychiatre)
 
« Homo economicus ou homo noeticus ? Un choix crucial pour l’avenir de l’humanité, pour un monde conscient »
 
 Le modèle politico-économique dominant actuel, le néolibéralisme, conçoit l’homme comme un « loup pour l’homme », un être compétitif, agressif, égoïste, ne cherchant que son profit personnel à court terme : l’homo economicus. Ce modèle montre cruellement ses limites et défauts et mène maintenant l’humanité au bord du gouffre.
 
Pourtant, les recherches en neurosciences, en éthologie, en psychologie du développement infantile, les études sur le comportement humain lors de catastrophes, les sciences de la conscience, nous apprennent qu’il en est tout autrement. Au fond de nous, avant d’être conditionnés par la société et l’éducation, nous sommes naturellement généreux, bons, bienveillants, empathiques, compassionnés, solidaires et motivés par l’entraide et la collaboration : c’est l’être fait de conscience, l’homo noeticus.
 
Comment pouvons-nous inventer, proposer, et développer un modèle de société visant en premier lieu l’épanouissement de l’homo noeticus, un modèle « post-capitaliste » permettant de mettre rapidement un terme aux violences faites aux êtres et à la Terre, en laissant les qualités innées de la Conscience s’exprimer, et ceci dans les domaines cruciaux que sont l’éducation, la médecine, l’agriculture, l’écologie, l’économie, et la politique ? L’urgence écologique et humaine est grande, le sujet est essentiel.


UN REGARD QUANTIQUE INÉDIT SUR LA CONSCIENCE
Emmanuel Ransford (Ingénieur & Physicien quantique)

La matière est riche des germes de l’esprit : c’est ce que montre Emmanuel Ransford, à partir d’une analyse approfondie des propriétés quantiques de la matière. Ces germes, généralement « endormis » ou latents, sont très discrets. Ils sont même invisibles : c’est pourquoi on les oublie. Parfois cependant, ils se réveillent et deviennent actifs. Si on ignore ou nie leur existence, on ne peut plus, alors, comprendre ce qui se passe.

C’est cela, justement, qui nous empêcherait de comprendre qui est l’électron – découvert il y a plus d’un siècle déjà – ainsi que l’atome et toute particule élémentaire. Ces germes de l’esprit sont une clé indispensable pour mieux appréhender la conscience humaine et ses étonnantes capacités. Ils appartiennent à un monde immatériel qui s’élève peut-être jusqu’à la transcendance…


LA CONSCIENCE DANS TOUS SES ÉTATS ! 
Patricia Martin (Psychothérapeute)

En modifiant nos états de conscience, nous pouvons développer notre intuition, mieux nous connaitre et obtenir de précieuses informations.
 
La réalité est énergétique, l’univers est constitué à la fois de matière, d’énergie et d’information.
 
La science actuelle repose sur la croyance que la réalité est matérielle et que l’esprit en est un épiphénomène. Mais ce n’est pas la conscience qui est en nous, c’est nous qui sommes immergés dans la conscience.
 
Notre conscience est bien plus vaste que ce que nous expérimentons d’ordinaire ; notre cerveau ne produit pas la conscience, il n’en est que le « facilitateur », que l’interface entre la conscience et les fonctions de la conscience.
 
Le procédé mis au point par l’Institut Monroe,  permet d’atteindre des états de conscience utilisés par l’Homme depuis des millénaires, pour entrer dans la réalité non-ordinaire et pour explorer l’Univers des Mythes et des Symboles, d’acquérir des connaissances se situant bien au-delà du système de pensée habituelle, de répondre à des questions personnelles, de développer intuition et  créativité.
 
Patricia Martin ; psychothérapeute, alcoologue, diplômée de la faculté de médecine de Paris. Membre Professionnel de L’INSTITUT MONROE (USA). Elle transmet ses connaissances en puisant aux sources de notre tradition occidentale. Après des années de recherche dans le domaine de l’ethnologie et de l’anthropologie médicale, elle a voyagé à travers le monde et a côtoyé de nombreuses ethnies. Depuis toujours son champ d’intérêt est essentiellement celui de la symbolique, de la mythologie et des archétypes.