10 Mai 2019 : Jour du dépassement européen

A partir de ce 10 mai, les 512 millions d’habitants de l’Union européenne vivent à crédit. Ils ont en effet absorbé la totalité de ce que peut produire la Terre en nourriture, fibres et matériaux.

Si toute l’humanité consommait autant de ressources que les Européens, elle utiliserait l’équivalent de 2,8 planètes Terre pour subvenir à ses besoins. Un résultat bien au-dessus de la moyenne mondiale qui se situe autour de 1,7 Terre ! 

Pour vous donner une idée de l’accélération de cet inquiétant phénomène, en 1961, ce « jour du dépassement » européen tombait le 13 octobre. Même chose à l’échelle mondiale : en 1975, ce jour fatidique était intervenu le 30 novembre « seulement » – mais dès le 23 septembre en l’an 2000 et le 1er août l’an dernier.

Pour la première fois, le WWF et l'organisme Global Footprint Network ont calculé le poids écologique des 28 Etats de l'Union européenne et l'ont traduit dans un "jour de dépassement", date à partir de laquelle la consommation des hommes excède la capacité de la Terre à fournir durablement de quoi se nourrir (agriculture et élevage), se vêtir (laine, coton, lin), se protéger dans un habitat sûr (ciment, acier, verre, bois). Ce 10 mai 2019, la production annuelle a donc été consommée.

Le mode de vie des Européens nécessite actuellement les capacités de production de 2,8 Terres. Traduit en surface, cela représente 2,3 milliards d'hectares alors qu'on ne devrait pas dépasser le milliard d'hectares. Les Européens usent 20% de la production biologique de la planète alors qu'ils ne représentent que 7% de la population mondiale. L'Union est ainsi le troisième "occupant de surface" derrière la Chine et les Etats-Unis, un classement qu'il faut corriger par le nombre d'habitants. Avec 1,4 milliard de ressortissants, la Chine a ainsi l'empreinte écologique la plus forte mais son "jour de dépassement" est prévu pour le 14 juin. Les 330 millions d'Etats-Uniens vivent, eux, à crédit depuis le 15 mars.

Quel avenir voulons-nous pour notre planète ?

Nous sommes des êtres conscients, et nous pouvons donc participer consciemment, chacun à sa place et à son niveau, à notre évolution. Nous avons entre nos mains les outils nécessaires pour piloter notre devenir et faire en sorte qu’il suive une voie positive d’accomplissement de notre être et d’unification de l’Humanité. La spiritualisation de notre planète suppose l’unification et l’harmonisation, c’est une loi spirituelle incontournable. En définitive, notre seul ennemi véritable est le conflit, qu’il soit en nous, ou à l’extérieur de nous.

Comme le dit si bien Nicolas Hulot : « le paquebot sur lequel nous sommes tous embarqués, c’est la planète Terre. Et nous n’en avons qu’une. Alors, sauvons-là ! ».

Il est désormais urgent de créer une atmosphère psychique positive, que les êtres humains croient en l’avenir de leur planète et de leur civilisation. Il faut restaurer l’espoir et la confiance. 

Nous devons tous nous atteler à créer les conditions qui nous permettront de croire qu’un avenir meilleur est devant nous, et que nous avons la possibilité d’accomplir de grandes choses, à la fois sur cette Terre. Il faut garder à l’esprit que l’évolution de l’espèce humaine est loin d’être terminée. Bien que brillantes, nos civilisations du passé n’ont été en quelque sorte que le prélude à une civilisation encore plus éblouissante qui devrait être le couronnement de toutes les civilisations précédentes.