Une bactérie génétiquement modifiée pour produire de l’énergie

bacterie crée energie
Publié le 26.06.2016

Les combustibles fossiles (riches en carbone) ont joué un rôle important dans l’histoire humaine, mais il a fallu attendre la révolution industrielle pour qu’ils soient largement exploités jusqu’à aujourd’hui au point de quasiment atteindre le point d’épuisement. Quelle grande découverte pourrait bientôt être officiellement publiée ?
 
A l’heure où notre consommation et la pollution de l’air augmentent de façon exponentielle à cause de ces énergies, une nouvelle bactérie génétiquement modifiée serait capable de capter le CO2 dans l'air et de le convertir en énergie.


Il s’agirait de bactéries génétiquement modifiées pour absorber l'hydrogène et le dioxyde de carbone puis de les convertir en carburant à base d'alcool.
 
Les chercheurs ont également récemment annoncé que les bactéries étaient même capables de convertir la lumière du soleil 10 fois plus efficacement que les plantes.
 
 « Nous sommes juste en train de concevoir de l'isopropanol, l'isobutanol, et de l’isopentanol, » a expliqué le chercheur principal Daniel G Nocera de l'Université Harvard.
 
En résumé, les bactéries captent l’hydrogène et le CO2 puis la transforme en adénosine-5′-triphosphate (ATP) par l’intermédiaire d'une insertion de gêne qui permet à l'ATP d’être convertie en en carburant à base d'alcool.
 
Il faut savoir que l’ATP est la molécule qui, dans la biochimie de tous les organismes vivants connus, fournit par hydrolyse l'énergie nécessaire aux réactions chimiques du métabolisme.
 
Les résultats devraient bientôt être publiés officiellement, offrant beaucoup d’espoir pour la protection de notre environnement et planète.

SourceForbes