Un homme sauve environ 1000 chiens des abattoirs chinois

Un homme sauve environ 1000 chiens des abattoirs chinois
Publié le 26.07.2016 

La pratique qui consiste à manger de la viande de chien en Chine a débuté il y a environ 400 ans. Et comme nous le rappelle la fondation Brigitte Bardot, la Chine est le plus gros consommateur de viande de chiens et de chats d’Asie. C'est justement cette viande qui constitue la principale attraction d'un festival qui se déroule en juin, dans la province autonome du Guangxi dans le sud-ouest de la Chine. Comment un seul homme a-t-il reussi, à lui seul, mobiliser des activistes pour sauver des chiens d'une mort certaine ? 


Chaque année en effet, la ville de Yulin célèbre l'arrivée du solstice d'été en torturant et massacrant des milliers de chiens et de chats... Pour être mangés !
 
Le festival devient un immense marché immonde à ciel ouvert : jusqu'à 10 000 chiens et 4 000 chats y sont torturés, massacrés, dépecés, vendus en morceaux ou mangés sur place !
 
Les gens ont exprimé partout à travers le monde leur profonde indignation. Comment imaginer que des êtres intelligents puissent à ce point être confinés, abattus, puis manger de la sorte...
 
Des groupes tels que la Société protectrice des animaux (PETA) ont protesté contre l'événement.

activiste
chiens en cage

Marc Ching, qui est un activiste américain, a pu visiter ces abattoirs contenant des chiens. Il a déjà réussi dans le passé à persuader des propriétaires d'abattoirs d'arrêter leurs pratiques cruelles en payant une redevance afin de les aider à créer une entreprise plus pacifique.
 
Avant le début, cette année, de cet horrible festival de la viande, Marc et son partenaire, Valarie Ianniello, ont réussi à sauver 1.000 chiens de six abattoirs. Il documente l’ensemble de ces sauvetages et enquêtes qu’il poste sur sa page Facebook, "The Hope Animal & Wellness Foundation". Il a même été agressé physiquement et détenu par les autorités chinoises alors qu’il se trouvait sur le chemin de Yulin.

Marc a aussi visité des pays comme le Cambodge et l'Indonésie afin de sauver les chiens dans les abattoirs.
 
Marc a également rejoint les manifestants qui visitaient le festival dans le but de perturber les ventes de chiens. Beaucoup de gens achètent même des chiens pour les sauver.
 
« Nous sommes venus à Yulin pour dire aux gens que les chiens sont nos amis. Ils ne devraient pas tuer les chiens de manière si cruelle sachant que beaucoup de chiens tués sont des animaux de compagnie » a déclaré Yang Yuhua, un activiste.
 
Marc continue à se joindre à des milliers d’autres lanceurs d’alerte dans le monde entier. Il est crucial de s’engager à reconnaître le fait que toute vie est sacrée.
 

activistes cause animale

"L’ours polaire le plus triste sur Terre" est mort sous la chaleur écrasante d’un zoo. Pendant plus de 20 ans, Arturo, l’ours polaire, a été obligé de vivre sous une chaleur écrasante de 40 °C dans le zoo de Mendoza, en Argentine. 



L'ONG chinoise Animals Asia demande la fermeture d'un parc à thèmes accolé à un centre commercial de la ville de Canton où est enfermé Pizza, un ours polaire en proie aux selfies. Pour tenter d'arriver à ses fins, l'association de défense des animaux vivant en milieu sauvage ou urbain a lancé une pétition le 8 mars dernier. Le texte rassemble déjà plus de 330 000 signatures.


Ces caricatures peuvent bien évidemment paraitre terrifiantes, mais constituent malheureusement une triste réalité pour des centaines de millions d'animaux chaque jour.