Révélations : 20.000 nouveaux e-mails compromettent la campagne démocrate

20 000 nouveaux e-mails
Publié le 23.07.2016 | MAJ le 29/07/2016

Quelques jours avant la convention démocrate de Philadelphie, le lanceur d’alerte Wikileaks récidive en publiant vendredi dernier sur internet près de 19.252 e-mails et 8.034 piéces jointes provenant de la direction du parti démocrate.

Ces courriers électroniques proviennent de l'équipe chargée de la campagne de la candidate démocrate à la Maison Blanche, Hillary Clinton.


Wikileaks écrit :
 
« Le 16 mars 2016 Wikileaks a mis en ligne une archive consultable de 30 322 emails et pièces jointes envoyées au et par le serveur privé de messagerie d’Hillary Clinton lorsqu’elle était Secrétaire d’État. Les 50 547 pages de documents couvrent la période du 30 juin 2010 au 12 août 2014. 7 570 de ces documents ont été envoyés par Hillary Clinton. Les emails ont été rendus disponibles sous forme de milliers de PDF par le département d’État des États-Unis à la suite d’une requête au titre de la loi sur la liberté de l’information. Les derniers PDF ont été rendus publics le 29 février 2016. »
 
Les courriels mettent en lumière, entre autres, certaines animosités à l’encontre de Bernie Sanders, le principal rival d'Hillary Clinton lors des primaires du parti démocrate.

Un autre e-mail indique montre l’étroite collaboration entre la DNC et les sites d'actualité.
 
Ainsi que des soupçons de blanchissement d’argent dans le cadre de la campagne démocrate.

Sources : 1 ; 2 ; 3 ; 4

Un nouvel email d’Hillary Clinton rendu public récemment confirme que l’administration Obama a délibérément provoqué la guerre civile en Syrie, car c’était la "meilleure manière d’aider Israël".

Preuve de sa nature psychopathe et meurtrière, elle a aussi écrit que c’était une "bonne chose" de menacer personnellement de mort la famille de Bashar Al-Assad.

Dans cet email, publié par Wikileaks, la secrétaire d’État Clinton dit que la "meilleure manière d’aider Israël" serait "d’utiliser la force" en Syrie afin de renverser le gouvernement.

Le document en question fait partie des nombreux fichiers qui ont été déclassifiés par le Département d’État américain sous le numéro de dossier F-2014-20439, Doc NO. C05794498, suite au tollé suscité par la découverte du serveur email privé qu’elle utilisait chez elle, lorsqu’elle servait en tant que secrétaire d’État entre 2009 et 2013.


Source : agenceinfolibre.fr