La matrice de l'humanité

Publié le 08.06.2016 | Par P.Esiala

LA CONTROVERSE TRANSHUMANISTE EN UN VISUEL
matrice de l'humanité

L’évolution de l’Humanité peut suivre deux axes antagoniques qui reposent chacun sur des fondements philosophiques et des objectifs totalement opposés.
 
L’axe de droite (dans la figure) est celui du transhumanisne qui trouve ses fondements dans une philosophie matérialiste. Les transhumanistes croient que la conscience humaine est le résultat d’une complexification de composants matériels, qu’ils soient biologiques ou électroniques. Pour les partisans les plus extrêmes de cet axe (Raymond C. Kurzweil et son université de la singularité), les objectifs ultimes sont la création d’une nouvelle espèce humaine (posthumanisme) grâce aux technologies NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et Sciences Cognitives). Courant faustien (la mort de la mort) et prométhéen (forger son destin et devenir l’égal des dieux), le transhumanisme s’oriente vers une société hyper-élitiste avec la domination de la posthumanité sur l’humain "ordinaire".
 
L’axe de gauche (dans la figure) est la voie de la transcendance et de l’émancipation spirituelle. Les représentants de cet axe croient que la conscience humaine est immatérielle et ne disparaît pas au moment de la mort. Leur objectif est de créer une noosphère (au sens theillardien du terme) de conscience et d’amour, une sorte d’Esprit de la Terre. Ce courant s’oriente résolument dans une vision planétaire globale ou l’Humanité n’est par l’addition pure et simple d’unité isolée, mais l’interconnexion de consciences en voie de réalisation intérieure. Cet axe coïncide avec un Projet Humain Global dont le centre de gravité est l’élévation des êtres humains vers des états d’être et de conscience supérieure.
 
« Nous », c’est-à-dire les peuples de la Terre, avons le pouvoir de choisir l’un des deux axes car nous sommes des entités spirituelles libres. Pris en tenaille entre ceux qui intronisent et sponsorisent nos dirigeants politiques et les services de renseignements en charge de l’intelligence économique au privilège des sponsors, les peuples vont devoir s’orienter dans l’une ou l’autre de ces voies. L’une mène vers l’asservissement et la déshumanisation, l’autre vers la liberté spirituelle et une Humanité totalement réalisée.

Le collectif Vertical Project.


GAFAM :  initiales de Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, les cinq plus grandes sociétés américaines de l’économie numérique qui représentent plus de 60% de nos usages numériques quotidiens. Google est la matrice de l'ensemble du système.

CMI : Complexe militaro-industriels industriel

Vertical Project Media

« On peut opposer au transhumanisme matérialiste, qui nous promet un homme augmenté mais déshumanisé, un humanisme transcendantal, spirituel, qui s’appuierait sur un homme relié, réalisé. Il semble que nous soyons parvenus aujourd’hui à une croisée des chemins, et si le pire n’est jamais sûr, le meilleur ne dépend que de notre capacité à donner… le meilleur de nous-mêmes. A nous d’éclairer nos choix par une intelligence qui n’ait rien d’artificiel ».

Phillipe Guillemant (Nexus n°104, article sur le transhumanisme, juin 2016).