Grande manipulation autour de la consommation de sucre

Publié le 16.09.2016

D'après une étude publiée le lundi 12 septembre par le New York Times, l'industrie du sucre a payé des scientifiques dans les années 1960 dans le but de minimiser son rôle et incriminer, à la place, les graisses dans les maladies cardiovasculaires.


Dans son étude publiée dans la revue JAMA Internal Medicine, Stanton Glantz, chercheur à l'Université de Californie à San Francisco, révèle que la Sugar Research Foundation, connue sous le nom de Sugar Association, a payé trois scientifiques de Harvard l'équivalent de 50 000 dollars - 44 000 euros - pour publier en 1967 une étude atténuant le rôle du sucre dans les maladies cardiaques. 
 
Le New York Times rappelle qu’aux Etats-Unis, les autorités ont encouragé les citoyens à réduire leur consommation de gras. Ce qui eut pour effet de les emmener à consommer des produits pauvres en graisses, mais riches en sucre. Or, cette consommation serait responsable de la hausse du nombre de personnes obèses, selon certains experts. 
 
Le New York Times indique que ces révélations ont également relancé la polémique autour du financement de la recherche et mis l'accent sur certaines pratiques de l'industrie.
 
En 2015, le New York Times avait déjà révélé que Coca-Cola avait investi des millions de dollars dans le financement de chercheurs pour minimiser le lien entre les boissons sucrées et l'obésité.

Sourcenytimes.com