Des politiciens indignes de l'Humanité ?

Un homo sapiens éternellement indigne de sa genèse ?
Publié le 29.07.2016 | Par Pascal Esiala, du collectif Vertical-Project

Dérisoire destin d'éternel étudiant décalé, face à l'histoire de France, pour le chef d'État qu’est François Hollande. Un leader syndical désigné candidat unique par des primaires à la Koh Lanta*. Fatalement en pleine déconfiture dès les premiers jours de son élection. Grossièrement entouré pour sa gouvernance rapprochée d'amis et ex-intimes dont l'incompétence importe moins que la trouille légitime d'un Hollexit.



Daniel Goldwinn, puissant auteur du remarquable article intitulé "De la promenade des Anglais à la Paix universelle", doit percevoir que Macron comme Hollande sont des produits du discret Jean-Pierre Jouyet. Lequel est un cavalier du jeu d'échec financier européen, articulé mondialement. Lesquels financiers sont évidemment à leur tour au service juteux des producteurs d'armes, de pétrole, de drogues et de moyens numériques coercitifs. Eux-mêmes détenteurs de la licence du jeu Koh Lanta.
 
Le nœud gordien de l'humanité n'est pas la bêtise crasse des kamikazes exploités. C'est la cruauté atavique de l'homo sapiens à laquelle aucun autre être vivant ne peut prétendre.
 
Elle se révèle par son infinie faiblesse spirituelle, affective et morale, qui réunit dans la même morbidité ponctuelle, le pauvre zonard drogué instrumentalisé pour un suicide dévastateur et son mentor vicieux. Lui-même manipulé et choisi pour ďédier ses moyens intellectuels à la rentabilité de la perversité.
 
Qu'il soit inquisiteur au moyen âge, esclavagiste au 17e, nazi au 20e, Khalif de l'EI, formaté à dessein par des Occidentaux ou dictateur de la Turquie au 21e siècle. Il est le produit du même ADN.
 
Pour un résistant digne comme Jean Moulin, des millions de collabos. Pour un seul homme affrontant la fatalité avec son scooter et ses poings contre un conducteur fou armé, des dizaines de policiers et 30 000 personnes résignés à partager l'impuissance.

Un seul George Fenech, un seul député avisé pour des milliers d'élus crédules, conjoncturellement inadaptés aux délégations de pouvoir conférées par le scrutin.
 
Avec la perte de l'innocence paisible, l'exacerbation des pires et des plus vertueuses relations humaines de la société sont de retour, mais dans ces misérables proportions.
 
L'homo sapiens, par sa faiblesse historiquement prédominante, semble éternellement indigne de sa genèse.
 
* Koh Lanta: Jeu télévisé qui consiste à éliminer collectivement les candidats au pactole les plus brillamment susceptibles de le gagner.

Pascal Esiala


Daniel Goldwinn, puissant auteur du remarquable article intitulé "De la promenade des Anglais à la Paix universelle", doit percevoir que Macron comme Hollande sont des produits du discret Jean-Pierre Jouyet. Lequel est un cavalier du jeu d'échec financier européen, articulé mondialement. Lesquels financiers sont évidemment à leur tour au service juteux des producteurs d'armes, de pétrole, de drogues et de moyens numériques coercitifs. Eux-mêmes détenteurs de la licence du jeu Koh Lanta.
 
Le nœud gordien de l'humanité n'est pas la bêtise crasse des kamikazes exploités. C'est la cruauté atavique de l'homo sapiens à laquelle aucun autre être vivant ne peut prétendre.
 
Elle se révèle par son infinie faiblesse spirituelle, affective et morale, qui réunit dans la même morbidité ponctuelle, le pauvre zonard drogué instrumentalisé pour un suicide dévastateur et son mentor vicieux. Lui-même manipulé et choisi pour ďédier ses moyens intellectuels à la rentabilité de la perversité.
 
Qu'il soit inquisiteur au moyen âge, esclavagiste au 17e, nazi au 20e, Khalif de l'EI, formaté à dessein par des Occidentaux ou dictateur de la Turquie au 21e siècle. Il est le produit du même ADN.
 
Pour un résistant digne comme Jean Moulin, des millions de collabos. Pour un seul homme affrontant la fatalité avec son scooter et ses poings contre un conducteur fou armé, des dizaines de policiers et 30 000 personnes résignés à partager l'impuissance.

Un seul George Fenech, un seul député avisé pour des milliers d'élus crédules, conjoncturellement inadaptés aux délégations de pouvoir conférées par le scrutin.
 
Avec la perte de l'innocence paisible, l'exacerbation des pires et des plus vertueuses relations humaines de la société sont de retour, mais dans ces misérables proportions.
 
L'homo sapiens, par sa faiblesse historiquement prédominante, semble éternellement indigne de sa genèse.
 
* Koh Lanta: Jeu télévisé qui consiste à éliminer collectivement les candidats au pactole les plus brillamment susceptibles de le gagner.

Pascal Esiala


Néanmoins, de belles initiatives et esprits florissants émergent constamment au sein de notre merveilleuse planète, mais bien trop peu nombreux à oser et se faire entendre.

Ne nous laissons pas emprisonner par les craintes et la culpabilité. Ces sentiments négatifs nous sont constamment inculqués par les dirigeants de cette planète. C'est en tentant de perpétuellement nous terroriser qu'ils réussissent à nous amoindrir et brouiller nos ondes positives.

Chaque humain a le pouvoir de s'élever et d'être sublimé, sans pour autant écraser ou détruire quiconque. La société capitaliste tend à présent irrémédiablement vers un transhumanisme rampant et donc une déhumanité. Résistons grâce à l'amour, l'entraide et les actions même symboliques... 

Influençons positivement et autant que possible le collectif de conscience en prônant une humanité reliée.