Comment la lumière des écrans affecte le cerveau et le corps ?

dangers lumière écrans
Publié le 04.05.2016

Vous l’ignorez certainement, mais votre smartphone émet une brillante lumière bleue vous permettant de lire ce qui est projeté sur l'écran. Cette lumière ne se met jamais hors de tension ni ne s’ajuste en fonction des moments de la journée ; Elle est émise en continu, non seulement par nos smartphones, mais aussi par nos ordinateurs portables, téléviseurs et autres appareils. Le problème est que cette lumière, qui imite la luminosité du soleil, confond votre cerveau en pensant qu'il fait jour, même pendant le milieu de la nuit. Cela empêche votre cerveau de libérer la mélatonine, l'hormone qui induit le sommeil et qui vous empêche de vous endormir. Voilà pourquoi de nombreux chercheurs recommandent de désactiver tous les écrans au moins deux heures avant le coucher.

dangers lumière écrans

La Melatonin est libérée par un organe minuscule, appelée la glande pinéale, dans votre cerveau quelques heures avant de dormir.
 
Des analyses sur la lumière bleue émise par les appareils mobiles qui garde les gens éveillés a conduit à la découverte d'un photorécepteur appelé Mélanopsine. Celle-ci n’a été découverte que très récemment dans les cellules ganglionnaires de la rétine qui sont sensibles à la lumière bleue.
 
L'impact de la lumière bleue est encore plus important sur les adolescents qui sont plus vulnérables aux effets de la lumière que les adultes. En effet, le rythme circadien se déplace naturellement au cours de l'adolescence, ce qui provoque des insomnies durant la nuit. Jouer aux jeux vidéo ou regarder une émission de télévision juste avant le coucher pourrait être suffisant pour provoquer de la somnolence.

dangers lumière écrans

Le Dr. Martin Blank du Département de physiologie et de biophysique cellulaire à l'Université de la Colombie a rejoint un groupe de scientifiques du monde entier qui ont lancé un appel international à l'Organisation des Nations Unies en ce qui concerne les dangers associés à divers dispositifs émissifs électromagnétiques, tels que les téléphones cellulaires ou la WiFi.
 
L’une des préoccupations majeures demeure le fait que le cerveau d'un enfant absorbe jusqu'à quatre fois plus de rayonnement que celui d'un adulte, sachant que les enfants d’aujourd’hui grandissent avec de nombreux appareils à la main. En savoir plus ici.
 
En Chine, la dépendance à l’écran est considérée comme un trouble clinique, avec pour conséquence un certain nombre de centres de réadaptation mis en place dans lesquels les jeunes accros aux écrans sont complètement isolés de tous les médias. Bien que le succès de ces centres de traitement n’ait pas encore été établi, leur nécessité dresse un portrait sombre de l'ère technologique dans laquelle nous vivons. (La source)


Comment pourrions-nous agir ?
 
En 2012, l’ « American Medical Association's Council on Science and Public Health » a réalisé la recommandation suivante :
 
« Nous reconnaissons que l'exposition à la lumière excessive pendant la nuit, y compris l'utilisation prolongée de divers médias électroniques, peut perturber le sommeil ou aggraver les troubles du sommeil, en particulier chez les enfants et les adolescents. Cet effet peut être minimisé en utilisant un éclairage rouge sombre dans l'environnement nocturne de la chambre. »
 
Vous pouvez également télécharger une application appelée f.lux, qui ajuste la couleur de l'écran de votre ordinateur en fonction des heures de la journée. Une même application existe pour les smartphones et tablettes.

SourcesJustgetflux ; Pnas