Cinq bonnes raisons de tester le végétarisme pendant une semaine

végétarisme
Publié le 12.06.2016 à 22:22

L'adoption d'un régime alimentaire à base de plantes est l'un des moyens les plus efficaces de protéger notre environnement. Pourquoi ne pas essayer un régime végétalien pendant une semaine ?
 
Un rapport des Nations Unies en date de 2006 a révélé que l’agriculture animale était « l’une des deux ou trois plus importantes causes de dégradations environnementales, aussi bien à l’échelle locale que mondiale ».

Voici cinq raisons pour lesquelles un régime alimentaire végétalien peut contribuer à sauver le monde :

végétarisme pyramide


1. Conserver l'eau
 
Environ 9084 litres d'eau sont nécessaires pour produire seulement 0,45 kg de viande. D’autre part, seuls 95 litres sont requis pour obtenir 0,45 kg de blé. Vous pouvez effectivement économiser plus d'eau en choisissant de ne pas manger 0,45 kg de viande. Il faut savoir que près de la moitié de l’eau consommée aux États-Unis est consacrée à l'industrie de l’agriculture animale.

végétarisme eau

2. Purifier L'air
 
Selon l'Environmental Protection Agency (EPA), environ 80% des émissions d'ammoniac aux États-Unis proviennent de déchets d'origine animale. L’ammoniac est susceptible de perturber les systèmes aquatiques, la qualité du sol, endommager les cultures et mettre en péril la santé humaine. Les vaches et les moutons sont responsables de 37% de la production de méthane générée par l’activité humaine.
 
L'ONU a indiqué que l’agriculture animale contribuait plus aux émissions de gaz à effet de serre que toutes les formes de transport réunies. Compte tenu du nombre de voitures sur les routes et d’avions dans le ciel, cette statistique demeure terriblement impressionnante.

Purifier L'air

3. Sauvegarder l’énergie
 
Les prix du pétrole montent en flèche, nous obligeant à recourir à des méthodes préjudiciables pour notre planète. Comme par exemple la fracturation hydraulique, une méthode qui utilise effectivement plus d'énergie qu'elle n’en produit, détruisant l'environnement et provoquant même des tremblements de terre.
 
D’autre part, il faut savoir que onze fois plus de combustibles fossiles sont nécessaires pour produire une calorie de protéine animale.
 
Exemple d’actes de consommation d’énergie due à l’exploitation animale :
 
. Culture des quantités massives de maïs, de céréales et de soja (avec le labourage nécessaire, l'irrigation…)
. Transport du grain et du soja pour alimenter les fabricants
. Faire fonctionner les usines
. Transport de l'alimentation des élevages industriels
. Fonctionnement des élevages industriels
. Camions pour transporter les animaux à l’abattoir
. Fonctionnement de l'abattoir
. Transport de la viande vers les usines de transformation
. Fonctionnement des usines de transformation de la viande
. Transport de la viande à destination de l'épicerie
. Conservation de la viande réfrigérée ou congelée dans les magasins jusqu'à la vente
 
Cette chaine est susceptible de continuer si la viande est utilisée par exemple dans le cadre de la restauration rapide ou concernant les produits emballés tels que les hot dogs et la charcuterie.

Sauvegarder l’énergie

4. Protéger le sol
 
Les chercheurs ont constaté que l'élevage d'animaux destinés à la consommation est responsable de l'érosion des sols et de leur épuisement nutritionnel. Par exemple, les États-Unis ont perdu environ un tiers de leur terre exploitable à cause de l'agriculture animale.

Protéger le sol

5. Sauver les forêts
 
Selon l'ONU, l'élevage d'animaux et la production de leur alimentation requièrent 30% des ressources de la Terre. 

Greenpeace Brésil a également publié un rapport révélant que l'élevage de bovins pour la consommation humaine est responsable de 80% de la déforestation de l’Amazonie.
 
Alors, prés pour le Challenge et renoncer à la consommation de viande pendant une semaine ?
 
Nous vous recommandons vivement de visionner le documentaire "Cowspiracy : The Secret Sustainability", disponible sur Netflix.