D’où provient la nourriture que vous consommez ?

D’où provient la nourriture que vous consommez ?
Publié le 15.06.2016

La technologie a rendu possible le fait de pouvoir se nourrir d’aliments hors de saison et en provenance de partout dans le monde. Entre les achats de produits alimentaires dans différentes épiceries ou grandes surfaces, les commandes sur internet et la restauration rapide, il demeure à présent difficile de déceler l’origine exacte de notre nourriture.

Pour la première fois, une étude révèle les effets de la mondialisation alimentaire. C’est-à-dire que plus des deux tiers de la nourriture consommée par les habitants d’un pays provient de l’étranger et cette tendance s’est accrue au cours des 50 dernières années.
 
Colin Khoury, un scientifique spécialiste des plantes au centre international d'agriculture tropicale et chercheur principal de l'étude, affirme que « les chiffres confirment ce que nous savons déjà depuis longtemps, en l’occurrence que notre système alimentaire est complètement mondialisé. »

Au début des années 1900, le russe Nikolai Vavilov a organisé une série d'expéditions botanique et agronomique à travers le monde afin de fournir des arguments à sa théorie sur l'origine des plantes cultivées, déterminant sept "berceaux" de végétaux dans le monde. Ce qui a permis de créer la plus grande collection de semences préservée.
 
En 1926, il publie une étude intitulée "Études sur l'origine des plantes cultivées", dans laquelle il décrivait dix centres de diversité. Nikolaï Vavilov a exploré soixante-quatre pays en une vingtaine d'années, mettant au point la théorie du "mimétisme des plantes cultivées", plus tard renommée mimétisme Vavilovien en son honneur.

interdependance alimentaire mondiale

Khoury et ses collègues se sont inspirés des méthodes de Vavilov pour découvrir les origines de 151 cultures différentes à travers 23 régions géographiques. Ils ont ensuite passé en revue les statistiques nationales pour l'alimentation et la production alimentaire dans 177 pays.
 
« Concernant chaque pays, nous avons pu travailler sur leurs cultures, leurs protéines, leurs graisses ainsi que le poids total de la nourriture ; et savoir si elles étaient originaires de la région du pays étudié ou de l’étranger, » explique Khoury.
 
Ils découvrent que les cultures étrangères représentaient 69% des approvisionnements alimentaires des pays étudiés et de leurs productions agricoles.

D’où vient donc votre nourriture ?
 
Aux États-Unis, le régime alimentaire repose sur les cultures de la Méditerranée et de l'Asie de l'Ouest, alors que l'économie agricole dépend des cultures de l'Asie orientale, du Mexique, de l’Amérique centrale, ainsi que de la Méditerranée.

carte interactive alimentation mondiale

« Les professionnels sont conscients de cette interdépendance mondiale, mais ce ne sont pas des choses auxquelles la plupart des gens pensent », déclare Paul Gepts, un sélectionneur de plantes et professeur à l'Université de Californie.
 
Au cours des 50 dernières années, la dépendance alimentaire mondiale a atteint le seul de 69%.
 
« Les locaux adoptent en général les cultures étrangères très rapidement après l'entrée en contact avec eux », explique Khoury. Il rappelle que les pommes de terre, par exemple, ont été cultivées en Europe seulement 16 ans après avoir été découvertes dans les Andes.
 
Il subsiste des défis à prendre en considération, tel que la lutte contre les menaces du changement climatique ainsi que les nouvelles maladies.
 
« Ce qui signifie que nous devons commencer à nous comporter comme si nous étions interdépendants », explique Cary Fowler, ancien secrétaire exécutif de la Global Crop Diversity Trust et auteur du papier.


Selon la Fondation Hulot, un fruit importé hors saison par avion consomme 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement. Ainsi, un kilo de pommes provenant d'Afrique du Sud correspond à 5 litres de gasoil, soit 20 fois plus qu'un kilo de pommes cultivées en France. Un pot de yaourt à la fraise peut également parcourir plus de 9.000 km, si on prend en compte le trajet parcouru par chacune des matières premières (fraises, lait, levure, sucre, pot, couvercle, étiquette…) jusqu'au domicile du consommateur.