Al Qaeda n’aurait-il jamais existé ?

Al Qaeda n’aurait-il jamais existé ?
Publié le 25.05.2016

De nombreux "dénonciateurs" se sont manifestés au cours de ces dernières années dans le cadre de la "guerre contre le terrorisme" en accusant les services secrets de manipulations occultes.


Le Dr. Michel Chossudovsky, économiste canadien, professeur à la faculté des sciences sociales de l'université d'Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation à Montréal (Québec), a déclaré :
 
« Nous avons affaire à une entreprise criminelle à l'échelle mondiale... Il y a une guerre en cours, dirigée par les États-Unis, et réalisée par un certain nombre de pays proches obéissants aux ordres de Washington... La guerre mondiale contre le terrorisme est une entreprise américaine complètement fallacieuse, et basée sur du faux. L’Amérique et le monde occidental courent après un ennemi fictif, l'État islamique, alors qu'en fait l'État islamique est entièrement soutenu et financé par l'alliance militaire occidentale et les alliés américains dans le Golfe Persique... Ils disent que les musulmans sont des terroristes, mais il se trouve que les terroristes sont fabriqués en Amérique. Ils ne sont pas le produit de la société musulmane, et cela devrait être très clair pour tout le monde. ... La guerre mondiale contre le terrorisme est une fabrication, un gros mensonge et un crime contre l’humanité. »



La déclaration ci-dessus a été évoquée lors de la Conférence internationale sur le Nouvel Ordre Mondial, qui a été organisée et parrainée par la "Perdana Global Peace Foundation".

L’expert en géopolitique, Michel Chossudovsky, a ajouté que l'invasion d'Haïti déguisée en aide humanitaire, depuis le tremblement de terre du 12 janvier dernier, permet à Washington de disposer d'une véritable armada à la fois proche de Cuba et du Venezuela.
 
Sans oublier le coup d'État du 28 juin dernier, au Honduras, que l'administration Obama a largement aidé à aboutir, encourageant clairement les aspirants putschistes de la droite vénézuélienne.
 
Selon Ignacio Ramonet, le Venezuela et la révolution bolivarienne se retrouvent encerclés par pas moins de 13 bases états-uniennes (…) ainsi que par les porte-avions et les vaisseaux de la quatrième flotte.

Le terrorisme sous de fausses bannières ?
 
Selon Chossudovsky, « Il est inouï pour le commun des mortels de penser que des gens puissants puissent être impliqués dans le soutien et la fabrication d'attentats terroristes, comme par exemple ceux du 11 septembre aux USA ainsi que ce qui est récemment arrivé à Bruxelles. L’objectif serait de créer un état d’urgence et de sécurité nationale justifiant l'ingérence d'autres pays pour des motifs inavoués. »

Rappelons qu’entre autres, Lynn Margulis, célèbre microbiologiste américaine et professeure à l'université du Massachusetts à Amherst, avait déclaré au sujet du 11 septembre : « Les trois bâtiments ont été soigneusement détruits par démolition contrôlée après avoir été planifiée et orchestrée. »
 
Encore une fois, cette idée a été exprimée à plusieurs reprises. Un autre bon exemple vient de l'ancien secrétaire britannique des Affaires étrangères, Robin Cook, qui a déclaré :
 
« La vérité est qu’il n'y a pas d'armée islamique ou de groupe terroriste appelé Al-Qaïda, et tout officier du renseignement bien informé le sait. Mais, il existe une campagne de propagande ayant pour objectif d’inciter le public à croire en l’existence d'une entité représentant le "diable" pour ainsi conduire la population à volontairement se soumettre au leadership international dans le but de lutter contre le terrorisme. »


La liste est longue…
 
Ci-dessous une vidéo de Michael Scheuer, interviewé par "RT news". Scheuer, ex-responsable de la Cellule Ben Laden et ancien officier de renseignement de la CIA durant 20 ans, est également un auteur, critique de la politique étrangère et analyste politique.
 
Actuellement, il travaille comme professeur adjoint à l'Université de Georgetown.


Assistons-nous au même scénario qu’avec l’État Islamique ?
 
Si ce qui précède est vrai à propos d’Al-Qaïda, est-il possible que nous vivions actuellement le même scénario avec l’État Islamique ? En 2002, Whistleblower Sibel Edmonds, du FBI, a attiré l’attention sur cette épineuse question. Après avoir accusé un collègue de couvrir des activités illicites impliquant des ressortissants turcs, il a déclaré que l’État Islamique ne différait pas d’Al-Qaïda et que les États-Unis étaient tout simplement la relance de l'industrie de guerre et de la terreur.


Il est difficile de penser qu'un groupe de gens très puissants ait des intérêts dans la perpétuation et la création de guerres pour des motifs financiers et essentiellement liés à l'énergie.

Une vidéo d'une entrevue avec le général quatre étoiles Wesley Clark décrit les plans des États-Unis pour envahir le Moyen-Orient.


Il est difficile de trouver une solution à ces problèmes, compte tenu de la puissance de ceux qui tirent les ficelles. Néanmoins, leur pouvoir réside au fond dans notre ignorance
 
Les citoyens sont happés par le travail, la famille et la vie quotidienne au point de manquer de discernement au sujet de ce qui se passe sur notre planète. Plus nous deviendrons conscients, plus il sera difficile pour "eux" de continuer à agir de la sorte.
 
Selon David Steele, officier de renseignement durant 20 ans dans les corps de marine :
 
« La plupart des terroristes sont présentés sous de fausses bannières, ou sont créés par nos propres services secrets. Aux États-Unis, chaque incident terroriste a été commis sous de faux drapeaux, ou le fait d’un informateur poussé par le FBI. »


Ci-dessous, une vidéo du journaliste d’investigation Ben Swann qui partage un certain nombre de faits concernant l'origine et la création de l’EI.